Bienvenue sur le forum de la confrérie Gîl Meduial (confrérie elfique 100% RP du Seigneur des Anneaux Online, serveur Estel-RP).
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arc I : Rath Teraig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Arc I : Rath Teraig   Jeu 29 Aoû - 20:41

Partie I : RATH TERAIG





Citation :
Introduction




L’été mourant apporta un vent venu du Nord qui souffla d'inquiétants messages dans les collines verdoyantes de Falathlorn.


Les Elfes du refuge de Duillond virent s’approcher l’automne avec regret, car une ombre chargée de menaces avait remplacé les rayons chauds du soleil. Des reliefs escarpés et des gorges de Rath Teraig leur parvenaient les échos de rires grotesques et d’un affairement empressé. De grands feux brûlaient tant bien sur les hauteurs que dans les goulets, et leur fumée planait dans l’air comme un sinistre avertissement.


Depuis bien des jours, les cortèges elfiques n’allaient pas au-delà de Falathlorn et s’arrêtaient à Celondim le plus souvent, d’où ils pouvaient voir le lointain horizon du fleuve. Les Elfes de ces cortèges avaient quitté les chemins menant aux montagne, car une inquiétude oppressante leur poignait le cœur.


Les Eldar des régions de l’Ouest jouissent d’une paix vigilante qui s’est jouée de leur méfiance. Leurs yeux sont aujourd’hui tournés vers le Nord et les montagnes. L’Ordre de Gîl Meduial est venu leur prêter main-forte et leur a offert ses services...

.


Dernière édition par Laegwing le Ven 7 Mar - 1:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 29 Aoû - 21:25

Citation :
Chapitre 1 : la reprise de l'entrée Est



Rath Teraig, la Voie des Pics Escarpés, est le nom que l’on donne à un ensemble de reliefs abrupts, entre les Basses-Terres et le Falathlorn, enfermant des gorges peu profondes. Ces dernières menaient à une passe étroite traversant les Montagnes Bleues, qui constituait la route la plus rapide pour se rendre aux Havres Gris.

Il n’y avait que deux ouvertures dans les falaises grises de Rath Teraig et qui permettaient d’y pénétrer. L’une était au Nord, dans les Basses-Terres, juste au sud de la forteresse des nains nommée Gondamon. La deuxième était à l’est, à environ sept lieues du refuge de Duillond, soit moins d’une demi-journée pour la marche rapide des Elfes.

Laegwing, dirigeante militaire de Gîl Meduial, emmena avec elle son éclaireur et infirmier Celeberyn à cette entrée de l’est. L’aube était fortement pluvieuse et fraîche, mais cela leur assurait un couvert bienvenu.  Ils constatèrent ensemble que l’issue était barricadée et tenue par une poignée de Gobelins. Ceux-ci avaient érigé des arches hideuses en bois peint de rouge, et des colonnes sculptées de leurs idoles ignobles  se dressaient comme des gardiens effrayants.

Il y avait tout à côté du passage un petit bosquet de vieux sapins coincé entre la falaise et une colline hérissée de rochers. Sous la protection des branches épaisses des arbres, qui préservait les cordes d’arc de la pluie battante,  les éclaireurs éliminèrent de traits rapides et successifs les gardes des barricades. Avançant ainsi prudemment, ligne de barricades par ligne de barricades, l’orage grondant dissimulant le sifflement de leurs flèches, ils purent éliminer les gobelins de la passe.

Dans le maigre campement qui suivait les barrières de bois, ils ne purent dénicher qu’une vieille lettre tâchée presque illisible. Elle ne contenait que peu d’informations, sinon que les Nains tâchaient de protéger l’entrée Nord, et que les gobelins semblaient appartenir à un rassemblement nommé l’Ardoise Bleue…


Dernière édition par Laegwing le Jeu 29 Aoû - 21:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 29 Aoû - 21:47

Citation :
Chapitre 2 : l'exploration des environs


Laegwing et Celeberyn sécurisèrent les barricades. Prévenu par le faucon messager Isroval, au plumage neigeux, un petit groupe de renforts de Duillond vint leur prêter main-forte.

Laegwing envoya son ami explorer la gorge étroite qui partait vers le Nord. Elle-même alla à l’ouest découvrir ce qui était au-delà des grandes collines poussiéreuses. Ce qu’elle découvrit l’affligea : non seulement l’arche de pierre encadrant la grande passe des montagnes vers les Havres avait été éboulée, mais en plus un nid d’araignées monstrueuses couvait juste à côté.


Celeberyn rapporta des nouvelles tout aussi inquiétantes bien que moins surprenantes. Dans la longue gorge étroite patrouillaient quelques gobelins. De ce qu’il avait pu en voir, ils venaient d’un camp fortifié dans une combe au bout du goulet.


Enrichis de ces informations, ils retournèrent au camp gobelin, que les Elfes de Duillond avaient mis à sac pendant leur absence. Ils leur apportèrent leur aide pour dresser un nouveau camp. De nouvelles tentes furent érigées, les barricades détruites et reconstruites sur un mode plus sûr, et les arches et colonnes gobelines abattues et brûlées à l’écart.


Sylwea arriva entre-temps aider ses compagnons…
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Mer 4 Sep - 14:50

.

Citation :
 
Chapitre 3 : Les éclaireurs de la gorge


Une fois la barricade Est installée et sécurisée, Laegwing retrouva Sylwea sur les hauteurs surplombant la gorge qui menait au nord. Elles avaient de là une vue plongeante et parfaite sur le goulet, dans lequel patrouillaient une poignée d’éclaireurs gobelins désorganisés.

Laegwing exposa un plan aux archers de Duillond. Les hauteurs de la gorge étaient parfaitement accessibles pour l’agilité elfique, et permettaient d’abattre les éclaireurs en toute discrétion, sans déclencher une alerte. Les archers de Duillond acceptèrent la proposition.
La gorge avait deux segments séparés par un col. Les Elfes grimpèrent sur les reliefs de chaque côté de la passe, de sorte à couvrir tout le premier segment. Sur le signal donné par le Maître Archer de Duillond, tirèrent leurs traits puissants sur les gobelins, qui tombèrent l’un après l’autre. Un fuyard amorça une retraite vers le col, mais Sylwea put l’abattre, et l’alerte fut évitée de justesse.
Après le col, à main droite, une pente couverte de quelques arbres menait à une longue bande de terre plane qui s’étendait sur toute la longueur de la falaise. Les Elfes saisirent l’occasion et étalèrent leurs forces sur toute cette bande, ce qui leur permit de supprimer le reste des éclaireurs en contrebas.
Ils remarquèrent qu’au bout de ce ruban de terre en hauteur, il y avait un promontoire qui surplombait l’avant-poste que les gobelins avaient installé dans le fond de la gorge…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Mer 4 Sep - 14:54

.

Citation :
Chapitre 4 : l’idole de Tum Agor


Tum Agor, « l’étroite vallée », était jadis un talweg humide encastré entre les gorges et les cols. Il constituait une petite vallée circulaire au nord-est de Rath Teraig. Aujourd’hui, ce talweg est asséché, et les gobelins en ont fait un avant-poste barricadé, depuis lequel ils envoient des éclaireurs et des groupes harceler l’entrée du nord tenue par les Nains.

Tum Agor était défendable, mais il était néanmoins impossible d’avoir la moindre échappatoire, car aucune issue ne permettait de franchir les falaises qui la cerclaient si des ennemis attaquaient.

Il fut convenu que les cinq archers de Duillond restassent  sur les hauteurs pour couvrir Laegwing et Sylwea de leurs tirs. Toutes deux, dans des rugissements provocateurs, se lancèrent à l’assaut du camp tenu par une vingtaine de gobelins.

La bataille fut relativement courte, car si les vermines ne succombaient pas à la danse des lames des deux Elfes, ils périssaient sous les traits des archers. Néanmoins, un lancier gobelin parvint à atteindre un des tireurs de Duillond, qui dut battre en retraite, sévèrement blessé à l’épaule.

Alors que tout le camp fut sur le point d’être entièrement nettoyé, un gobelin agonisant prononça des paroles qui frappèrent les assaillantes : « La Sorcière Noire vous le fera payer ! »

Ce n’est qu’une fois la bataille terminée que les combattantes purent dévoiler une partie de ce mystère. Le gobelin en question, qui devait être celui qui tenait le camp, avait sur lui une vieille missive, qui lui enjoignait de tenir sa position et d’infliger le plus de dégâts possibles aux ennemis. Elle n’était pas signée, mais portait un sceau étrange qui ressemblait à une couronne d’épines.

Plus inquiétant encore, les Elfes découvrirent au milieu du camp une idole sculptée dans le bois, qui représentait une grande figure féminine dont le chef avait été grossièrement couronné de ronces. La découverte préoccupa les éclaireuses, qui en vinrent à se demander si une seconde prêtresse Númenoréenne noire n’avait pas été dépêchée, bien que cela posât quelques incohérences.


Elles durent repartir avec cette énigme qui voilait leur esprit d’une ombre…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Mer 4 Sep - 14:57

.

Citation :
Interlude
           
                Alors que Laegwing et Sylwea rentraient au camp prendre un peu de repos et réfléchir à leurs découvertes, le col reliant la gorge à la barricade du nord fut dégagé, permettant ainsi les échanges entre les Elfes et les Nains.

Pendant ce temps, l’archer blessé fut rapatrié à Cerin Aewin où la guérisseuse Ilsaiel le prit en charge.
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:08

.


Citation :
 
Chapitre 5 : le nid d’araignées



Une journée avait passé. Celeberyn vint rejoindre ses compagnes. Dans le camp de la barricade, les Elfes étaient affairés à consolider leurs défenses et élaborer des plans. Ils convinrent entre eux qu’il fallait dégager toute menace des routes pour pouvoir assaillir les camps gobelins par la suite.
               
Laegwing emmena les siens avec elle anéantir le nid d’araignées monstrueuses qu’elle avait repéré plus au nord. Pour ce faire, elle se munit de deux torches enflammées et prit deux bouteilles d’huile destinée aux flèches. En chemin, elle expliqua à ses confrères que le meilleur moyen de détruire totalement la menace des araignées était de brûler leur nid. Celui-ci était situé dans un renfoncement de la falaise, ce qui permettrait d’éviter que le feu ne se propage dans les gorges.

Celeberyn et Sylwea enduisirent d’huile les pointes de leurs flèches avant d’avancer vers le nid avec leur dirigeante. Quelques araignées éclaireuses patrouillaient à l’extérieur mais furent bien vite anéanties. Une toile épaisse, blanche et caoutchouteuse barrait l’entrée du repaire. À l’aide de leur acier elfique et de feu, ils purent dégager le chemin.

Mais une voix retentit dans les airs. Elle était douce et mielleuse, et, étrangement, elle ne semblait provenir de nulle direction particulière.

« Un pas, deux pas, la musique court dans la toile. Volez, volez, petits moucherons ! »

Elle surprit les Elfes. Mais, ne pouvant déterminer l’origine de ce phénomène, ils progressèrent. Une fois dans le nid, ils combattirent les araignées avec férocité. Allant plus avant dans l’antre immonde, ils remarquèrent une araignée bien plus grosse que les autres, et rouge. C’était la Reine et la mère de toutes les autres. Mais elle n’avait pas dû avoir la carrure d’une Reine, car elle était morte, et son cadavre servait de festin à ses filles.

La voix avait de nouveau retenti. « Quel dommage ! Elle était si prometteuse… »

Aussi inquiétante fut-elle, les Elfes ne purent s’en occuper ni en chercher la provenance. Ils mirent à sac le nid et enflammèrent les arbres presque morts qui l’occupaient. Leur travail achevé, ils battirent en retraite, laissant le feu brûler toute araignée survivante, toute toile, tout cocon.

Mais la voix ne les laissa pas en paix.« Une bien belle créature que l’araignée. Vous avez peut-être tranché une toile, mais il se pourrait qu’une autre ait été tissée… »
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:11

.

Citation :
 
Chapitre 6 : une escarmouche dérisoire



La voix les glaça, car elle couvait un sinistre présage. Comme pour abonder dans le sens de leur pressentiment, ils purent entendre des bruits de combat à l’est et au nord. Ils rentrèrent avec précipitation pour voir le camp des Elfes assiégé par une escarmouche de gobelins.
Les compagnons se joignirent à la bataille avec perplexité. Les gobelins étaient trop peu nombreux pour prétendre se mesurer aux Elfes. Le combat s’acheva rapidement, trop rapidement.

Un rire désagréable retentit, pour ensuite s’évanouir dans le vent froid.

Les Elfes perdaient leurs moyens. Ils pensaient à une farce, une dérision. On se moquait d’eux, on se jouait d’eux. Cette escarmouche ressemblait plus à un avertissement qui leur disait : « Voyez comme je peux vous tenir en mon pouvoir. »

Sylwea, en particulier, était à bout de nerfs…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:12

.
        
Citation :
 
Chapitre 7 : la Silhouette



Sylwea revint plus tard rapporter que la même escarmouche avait eu lieu du côté des Nains. Les Elfes mirent de l’ordre dans leur camp et brûlèrent les cadavres gobelins à l’écart.

Mais quelque chose changea dans l’atmosphère. Un vent froid peu naturel se mit à souffler, et tous purent ressentir une présence inqualifiable, quelque part derrière eux. Une présence discrète mais pourtant encombrante.

Suivant leurs sens, les trois compagnons se dirigèrent vers la présence, à l’est, sur les collines. Ils virent près des rochers une haute silhouette altière. Elle était difficile à discerner car vêtue de verts et de gris. Mais la vue acérée des Elfes leur permit de distinguer une chevelure noire de jais couronnée de ronces, des yeux d’un vert vénéneux et des traits elfiques.

Comment était-ce possible ? Comment une Elfe pouvait avoir joint les ténèbres à ce point ? Il y avait pourtant quelque chose de plus dans ces traits, de plus grand, de plus beau, et de plus sinistre. Elle ne pouvait être qu’une Elfe.

Elle les dévisageait avec une froide cruauté.

Laegwing ne bougea pas, prudente et interdite. Mais Celeberyn se précipita vers elle, et Sylwea lui décocha un trait.

L’impossible se produisit. Tous purent jurer que le trait allait l’atteindre, aurait dû l’atteindre. Mais leurs yeux semblèrent se voiler l’espace d’une seconde, et la suivante, la silhouette avait disparu…
.


Dernière édition par Laegwing le Ven 7 Mar - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:14

.

Citation :
 
Interlude



Sylwea perdait le contrôle de ses nerfs. Alors que ses compagnons se rendirent à Duillond pour se remettre des événements et donner des informations au maître du refuge, elle resta là.

Dorongur Glânig apprit de la bouche de Laegwing tous les événements du jour et prépara des renforts.

Elle et Celeberyn retrouvèrent ensuite Dame Belthin pour chercher conseil auprès de sa sagesse. Laegwing se rappela que les yeux vénéneux de la silhouette lui rappelaient une légende sylvaine, qui racontait qu’une tisseuse de charmes aux yeux empoisonnés avait aidé à corrompre les bois avant de disparaître. Elle reçut le nom de Saewhend, « œil de poison ».

Belthin les enjoignit à ne pas baisser les bras...
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:16

.

Citation :
 
Chapitre 8 : un air souillé



Deux jours plus tard, Celeberyn et Laegwing retournèrent  au camp. La dirigeante avait appris qu’un air étrange était descendu dans les gorges. Il était plus épais, plus lourd à respirer.

Arrivés sur les collines, ils purent s’en rendre compte de leurs propres yeux. Les gorges semblaient voilées d’une espèce de brume, fine mais lourde, qui planait avec poids dans les vallées.

Mais en arrivant dans le camp, le teint des Elfes présents les alarma. Ils avaient le teint verdâtre et suaient. Les Elfes se protégèrent aussitôt le nez et la bouche d’un tissu avant de partir en éclaireurs chercher la cause de cet air.

Des changements leur apparurent clairement dans l’environnement. Le sol était bien plus sec qu’il ne devrait l’être, un automne précoce semblait dénuder les arbres, et un silence surnaturel planait. Ils n’entendaient aucun oiseau, aucun insecte.

Ils arrivèrent en bas de la pente menant au haut camp fortifié des gobelins. Deux d’entre eux descendaient vers les Elfes, qui se cachèrent.

« Tu crois qu’ils feront assez d’chaudrons, là-haut ? » Dit l’un. « Ça commence bien, en tout cas. » Répondit le deuxième.

Alors qu’ils allaient bifurquer à droite, Celeberyn abattit un gobelin d’une flèche. Le deuxième suivit. Quatre autres gobelins descendirent la pente, alertés par les cris d’agonie du premier. Ils subirent un sort similaire.

Laegwing commença à cacher leurs corps, avant d’interrompre ses gestes. Elle se dit que les gobelins pourraient eux aussi goûter à la terreur d’avertissements sournois, et qu’il serait temps qu’ils comprennent qu’ils n’étaient pas les maîtres de ces lieux. Peu importe qui était leur maîtresse.

Elle et son ami empilèrent les corps au beau milieu du chemin, bien visibles, avant de repartir continuer leur mission.

Il y avait à main gauche un large chemin qui montait dans les montagnes. Laegwing et Celeberyn savaient qu’ils menaient à une impasse, mais il semblait être occupé d’un bout à l’autre de gobelins. Et, en face d’eux, de vieilles ruines étaient occupées par d’autres ennemis. Ils étaient trop nombreux pour les Elfes qui avaient de fortes chances de se faire repérer.

Ils se sentaient démunis. Ils ignoraient comment trouver l’origine des chaudrons mentionnés par le gobelin bavard. Tout ce qu’ils savaient, c’est qu’ils étaient là-haut. Mais trop d’endroits pouvaient convenir, et ils n’étaient que deux.

Celeberyn émit l’idée d’essayer d’attirer à nouveau l’étrange femme. Il espérait pouvoir lui soutirer des informations et, peut-être, la confronter. Laegwing prédit qu’il pourrait en ressortir du mal, mais elle n’avait pas de solution à proposer et abonda dans le sens de son compagnon.

Il fut décidé de retourner au nid calciné des araignées. Ils se munirent d’une torche et escomptaient faire semblant de revenir s’assurer du travail, espérant ainsi attiser la curiosité de leur ennemie…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:17

.

Citation :
 
Chapitre 9 : une grave erreur



Et leur ennemie revint bel et bien. Encore une fois, ils ne purent discerner l’origine de sa voix. Toutes les questions de Celeberyn étaient tournées en dérision, répondues avec ironie. La femme se jouait d’eux, les moquait. Ses paroles inutiles étaient saupoudrées de rires désagréables.

Laegwing nota que l’air s’épaississait.

Quand Celeberyn demanda le nom de leur adversaire, elle répondit qu’elle en portait beaucoup, mais qu’à l’est, elle avait été nommée Saewhend. La mention de la tisseuse de charmes de la Forêt Noire évoquée par Laegwing se trouva avérée.

Au fil de la conversation déplaisante et sans queue ni tête, l’air s’épaissit encore. Laegwing avait du mal à respirer, mais conserva le tissu protecteur. Celeberyn, lui, l’ôta pour mieux inhaler.

Saewhend mentionna de nouveau l’Ardoise Bleue. Elle expliqua également que l’air vicié n’était pas son fait, mais celui des gobelins. Elle avait simplement « laissé traîner » une vieille recette. Cela choqua Celeberyn.

La respiration des deux Elfes s’aggrava. Ils avaient chaud et se sentaient nauséeux.

Saewhend fut satisfaite. D’une voix caressante, elle leur dit qu’ils pouvaient désormais avoir une bonne clef de leur manque de discernement, avant de disparaître, laissant les Elfes dans la confusion et le désarroi. Ils comprirent que venir ici fut une grave erreur. Saewhend leur avait fait perdre leur temps, pendant que les gobelins continuaient à déverser leurs vapeurs toxiques.

Titubant, ils retournèrent au camp qu’ils trouvèrent déserté. Les Elfes n’étaient plus là. L’air était trop vicié pour qu’ils puissent rester. Ils s’étaient réfugiés dans les collines dégagées à l’est, où des renforts venaient les remplacer et les évacuer.

Malades, Celeberyn et Laegwing se joignirent à leurs compagnons empoisonnés dans une charrette qui les mena jusqu’aux maisons de guérison d’Ilsaiel à Cerin Aewin.

Sylwea, elle, n’était pas encore revenue de son exploration des environs…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 27 Sep - 15:19

.

Citation :
Chapitre 10 : les soins d’Ilsaiel
 

Ilsaiel avait été avisée de la situation par un faucon messager. Elle attendit la charrette de contaminés et mena tout le monde à l’intérieur.

Avec l’aide de sa suivante, elle offrit de l’eau, des tisanes et des bouillons de légumes à tout le monde. Elle jugea des symptômes de chacun. Ils étaient tous similaires : teint cireux, nausées, forte fièvre, muscles faibles et tremblants, langue pâteuse, œil vitreux. Elle nota un différent degré sur les symptômes. Laegwing, par exemple, était moins mal en point que Celeberyn, car elle avait moins inhalé le poison.

Après quelques recherches, Ilsaiel découvrit qu’il s’agissait d’une recette utilisée par les Orques de Beleriand au Premier Âge. Ils avaient appris d’on ne sait qui à confectionner cette mixture qui, bouillie, déversait une vapeur toxique qui descendait assez lourdement dans l’air au lieu de s’élever. Ils s’en servaient ainsi pour souiller des vallées.

L’antidote avait déjà été trouvé jadis, même si le poison avait fait de lourds dégâts sur la faune et la flore. Ilsaiel le connaissait, et commença à rassembler les éléments nécessaires à sa confection, qui allait prendre une nuit entière.

Pendant ce temps, elle apprit de ses compagnons tout ce qu’ils savaient. Elle promit qu’elle et Belthin allaient axer leurs recherches sur les noms de l’Ardoise Bleue et de Saewhend, espérant par là apprendre quelque chose qui leur serait utile.

Tous savaient que la femme mystérieuse avait le dessus sur eux. Elle ne se contentait pas de gagner une simple bataille. Elle savait sans doute qu’elle ne pourrait gagner contre les Elfes de cette manière-là, à moins d’avoir le nombre et la force, ce qu’elle ne possédait pas. Au lieu de cela, elle menait un siège sur les esprits…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 3 Oct - 18:13

.

Citation :
Interlude

Avant de se lancer dans la confection du remède, la Teler apprit aux deux compagnons qu’elle avait peut-être fait une découverte concernant l’Ardoise Bleue. Celle-ci pouvait faire référence à un réseau de grottes et de galeries au nord-ouest des Montagnes Bleues qui renfermait une énorme quantité de gisements d’ardoise bleue. Les Nains avaient commencé à l’exploiter il y a longtemps, avant d’abandonner, les grottes étant trop lointaines et isolées dans une région inhospitalière et difficilement accessible. Ilsaiel supposa qu’une colonie de gobelins s’y était sans doute établie après cela, et que la « Sorcière Noire » l’avait rassemblée contre une possible récompense.

Cela résolvait le problème de la provenance des gobelins. Il semblait en effet impossible qu’un tel nombre de ces créatures ait pu passer des Monts Brumeux aux régions occidentales sans avoir été repéré. Si les gobelins venaient du Nord, tout devenait plus logique.

lsaiel et Celimwen, sa jeune suivante, achevèrent une belle quantité d’antidote au poison durant la nuit. L’apprentie l’administra aux malades, pendant que la guérisseuse continuait sur de nouvelles productions en grande quantité.
               
Les contaminés se sentirent de mieux en mieux au fil des heures, jusqu’à être complètement rétablis à la fin de la matinée.
               
Ilsaiel put, pendant ce temps, mettre en flacon une belle quantité d’antidotes, qu’elle projetait d’envoyer sur le front afin qu’ils servent de vaccins…
.


Dernière édition par Laegwing le Ven 4 Oct - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 3 Oct - 18:14

.

Citation :
Chapitre 11 : l’attaque du convoi


Dès que tous les empoisonnés, jusqu’au dernier, furent finalement guéris, ils retournèrent à leur charrette sur laquelle ils entreposèrent les caisses de vaccins.
               
Le convoi se mit en route à une allure douce qui réduirait les chances de cahots pouvant briser les fioles. Les citadins de Cerin Aewin souhaitèrent bonne chance aux combattants à leur passage.
             
Ils quittèrent la ville puis s’engagèrent sur la grande route menant au premier pont. Malheureusement, à l’approche de celui-ci, les choses prirent une tournure inquiétante.
           
À main gauche du pont se trouvait une large pente qui menait au fleuve. Alors que le chariot arrivait près du passage, les chevaux s’arrêtèrent, alarmés. Deux éclaireurs revinrent au pas de course alerter leurs compagnons que trois barques remplies de gobelins étaient en train d’accoster et s’apprêtaient à attaquer le convoi en remontant la pente.
            
Des mesures furent prises aussitôt. Une partie du groupe fit avancer la charrette sur le pont pour l’éloigner de l’attaque et tâcher de l’amener sur le front le plus rapidement possible. L’autre, soit les deux tiers du nombre, restèrent affronter les gobelins.
               
Alors qu’une partie des monstres étaient déjà en haut et chargeaient les Elfes, Celeberyn et Laegwing se placèrent devant la dernière troupe gobeline encore en train de monter et les retinrent. Le combat dura un petit quart d’heure et seule une petite poignée de blessés fut à déplorer. Mais les Elfes étaient bien plus inquiets de savoir ce que cette attaque pouvait présager d’autre…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 3 Oct - 18:16

.


Citation :
Chapitre 12 : l’incendie
 
               
Alors que les blessés regagnaient Cerin Aewin pour recevoir de nouveaux soins, ils donnèrent l’alerte. Celeberyn et Laegwing, accompagnés des autres Elfes, aperçurent, en approchant de la ville, un panache de fumée noire s’élever au loin. Craignant le pire, ils rentrèrent au village le plus vite possible.
               
En arrivant à l’entrée, ils remarquèrent en premier lieu un grand nombre de cadavres de gobelins sur l’avenue à main gauche, disséminés sur toute sa longueur. Puis ils notèrent que la fumée ne s’élevait que d’un seul et unique endroit : Thaim Nestad, les salles de guérison d’Ilsaiel.
               
Affolés, les deux compagnons se précipitèrent sur la grande rue pavée et souillée de sang, enjambant les corps ouverts ou fracturés des gobelins que les gardes avaient abattus. Une fois devant les Salles, ils constatèrent qu’elles étaient bel et bien la proie des flammes.
               
Des gobelins gisaient à terre à côté de longues torches qui avaient dû être la cause du forfait. Une chaîne d’Elfes se passait des seaux de la rivière au bâtiment enflammé et tâchaient de contenir le feu. Ilsaiel et Celimwen étaient assises contre un arbre du jardin et paraissaient grandement secouées.
               
Elles leur apprirent qu’une petite heure après le départ du convoi, une cinquantaine de gobelins avaient surgi dans le village. Ils étaient sans doute cachés dans les collines depuis quelques temps, attendant un signal. Ilsaiel précisa que les gobelins s’étaient tous rués vers ses Salles de Guérison, sans se soucier du reste de la ville. La majorité des gobelins protégeait, en se sacrifiant essentiellement, les porteurs de torches au cœur de leur formation, qui avaient ensuite incendié la maison. Les gardes avaient riposté au mieux, mais ils ne purent empêcher le petit noyau de porteurs de torches d’atteindre leur but.
 
               
Le bâtiment, touché aux fondations, menaçait de s’écrouler. Les Elfes reculèrent et contemplèrent, la mine dévastée, le spectacle aussi sinistre que fascinant des flammes dévorant un symbole d’espoir dans une lutte contre l’Ennemi…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 3 Oct - 18:17

.

Citation :
Chapitre 13 : nettoyer le village
 
               
Celeberyn et Laegwing passèrent les heures suivantes à aider les autres à nettoyer les rues. Un chariot miteux et à grande contenance fut apporté devant l’entrée du village. Les compagnons participèrent à la tâche répugnante, ingrate et nécessaire de transporter les cadavres des gobelins jusqu’au chariot. Sur leur passage, les Elfines nettoyaient l’avenue souillée de sang et de viscères du mieux qu’elles le purent.
               
Trois heures ignobles au milieu des cadavres nauséabonds passèrent ainsi. Une fois le chariot plein et la route nettoyée du gros des immondices, le nouveau convoi quitta le village, escorté d’une garde dont les deux confrères faisaient partie.
               
Au lieu de prendre l’habituelle route vers Duillond et Celondim, ils bifurquèrent vers le nord. Arrivés aux frontières du Falathlorn, ils quittèrent la route pour s’engager dans les collines. Ils atteignirent un endroit dégagé de végétation surplombant le port perdu de Kheledûl. Trois bûchers furent ici érigés, sur lesquels les cadavres des gobelins se consumèrent. Une fumée noire s’échappa dans l’air, enveloppant le paysage environnant d’une puanteur écœurante.
               
Les Elfes ajoutèrent le chariot souillé au feu, puis s’en retournèrent à Cerin Aewin, le cœur plombé de peine, d’angoisse et de colère…
.


Dernière édition par Laegwing le Ven 4 Oct - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Jeu 3 Oct - 18:18

.

Citation :
Chapitre 14 : un crépuscule sombre
 
               
La journée s’achevait sur le dernier rougeoiement sinistre du soleil et l’apparition des étoiles pâles dans un ciel encombré.
               
Pendant l’absence des Elfes chargés de brûler les gobelins, les villageois avaient continué leur œuvre de nettoyage. L’avenue avait retrouvé un semblant de propreté, même s’il restait encore quelques efforts à fournir.
               
Il fut appris que trois Elfes avaient péri. Deux sous les coups des gobelins, et un pauvre malheureux blessé pris dans l’incendie. Ilsaiel, dans son devoir de guérisseuse et malgré son affliction, rassembla les villageois sous le Belvédère des Cérémonies et entonna des chants et des hommages aux disparus. On fit appel à la bonté de Mandos et de Nienna, pour qu’ils puissent guider les esprits des trépassés vers la sagesse et la réincarnation dans l’ouest lointain. Les lamentations s’achevèrent sur une ode à Elbereth, car les étoiles brillaient maintenant au firmament, entre deux nuages épais.
               
La cérémonie terminée, les deux cadavres intacts des gardes défunts furent emportés pour être préparés et inhumés. Il fut déploré que l’Elfe pris dans l’incendie n’ait pu avoir droit à cela…
               
Laegwing et Celeberyn escortèrent Ilsaiel et sa suivante dans la vallée profonde de la ville qui abritait la Halle du Savoir de Gîl Meduial. Là, elles seraient en sécurité. Seule une longue pente raide permettait d’accéder à cette vallée, qui serait ainsi le dernier endroit préservé du village en cas d’attaque. Aux pontons donnant sur le fleuve Lhûn était amarrée une poignée d’embarcations telerines, sur lesquelles les guérisseuses pouvaient fuir si le village devait subir un assaut plus conséquent.
               
La nuit s’épanouit au milieu de l’affliction générale. Les compagnons n’avaient dans leur esprit que l’image de ces yeux vénéneux qui se plissaient en un sourire cruel. Ils savaient que leur ennemie tenait maintenant l’Ered Luin dans le creux de sa main. L’attaque contre Thaim Nestad en était une preuve tout autant qu’un avertissement. Mais ils ne purent tolérer cela.
               
Des oiseaux messagers s’envolèrent en direction des Havres Gris et d’Imladris pour demander des renforts. Le pays était dans une situation critique et une aide était vitalement nécessaire.
               
Sylwea, elle, n’était toujours pas revenue, ce qui commençait à devenir inquiétant…
.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Mer 26 Fév - 23:34

.

Citation :
Interlude

Dans les jours qui suivirent, le vent rapporta une nouvelle tragique. Celeberyn avait péri en reconnaissance de Rath Teraig, abattu par des gobelins furtifs aux lances empoisonnées. Les éclaireurs risquèrent leur vie pour que son corps soit ramené à Duillond et épargné d'une immonde profanation.

La perte de Celeberyn était cruelle et douloureuse pour ses compagnons, et son absence, préjudiciable. Son corps fut incinéré dans l'enclave de paix près de Duillond et ses cendres furent placées dans une urne ouvragée.

Les renforts de Círdan, une cinquantaine d'Elfes, arrivèrent le lendemain. Et ceux d'Elrond, une vingtaine tout au plus, trois jours plus tard. Ces derniers étaient accompagnés de Sylwea et de Giliond, un Veilleur venu de Gondolïn, à qui la mort de Celeberyn causait une peine immense.

Les deux Noldor et Laegwing se rendirent devant les cendres de leur compagnon tombé et lui rendirent hommage. Pendant ce temps, Isroval, le faucon blanc, apporta un message des éclaireurs de Duillond. Une dangereuse corruption s'était étendue dans le nord du pays, près d'Haudh Lin, à la frontière entre le pays des Elfes et celui des Nains. Ils rapportèrent que les tertres avaient été retournés et que les morts qui reposaient en son sein s'étaient relevés par un odieux artifice qui n'était pas sans rappeler celui des Seigneurs Décharnés.

Cette nouvelle préoccupante déstabilisait tous leurs plans de bataille. Visiblement, Saewhend jouait son jeu à la perfection. Elle déplaçait un pion isolé pendant que tous ses adversaires s'étaient réunis autour du même carré de son plateau.

Laissant Sylwea se recueillir devant les cendres de Celeberyn et Giliond prendre le vaccin contre les vapeurs toxiques, Laegwing alla vérifier l'information rapportée...

.
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Sam 1 Mar - 23:35

.

Citation :
Chapitre 15 : Prévenir plutôt que guérir

Laegwing convoqua Giliond à Thambas Methyr. Dorongur Glânig lui avait exprimé une faveur plus tôt dans la journée. Les troupes étaient prêtes à l'assaut et vaccinées contre les vapeurs toxiques de Saewhend ; néanmoins, les méthodes de leur ennemie étant ce qu'elles étaient, le maître de Duillond jugeait préférable de sécuriser ses terres en plaçant des sentinelles. Il désirait ainsi que Laegwing lui fasse un rapport détaillé du périmètre et lui indique les endroits stratégiques où placer les vigies.


Les deux Veilleurs partirent donc à pieds. En sortant de Cerin Aewin, ils établirent deux points d'observation d'un côté et de l'autre de la route. Ces postes permettraient d'intercepter les signaux d'alarme de Duillond et ainsi d'alerter le village en cas d'attaque. Ils assuraient aussi la surveillance du point d'accostage du fleuve par lequel les gobelins avaient déjà mené une attaque.


Traversant le pont, ils continuèrent plus avant et traversèrent les collines vers le nord. Ils désiraient trouver un point d'observation pour surveiller le fleuve de ce côté de la rive. Leurs pas les menèrent jusqu'au-dessus du vieux port délabré de Kheledûl.


Ils notèrent avec stupéfaction qu'un grand bateau était amarré dans le port et qu'une certaine quantité de nains Poings-Bourrus avaient débarqué dans le port et s'affairaient bruyamment.


Ils ne purent croire à une coïncidence. Par le passé, les Nains s'étaient déjà alliés aux gobelins. Laegwing en avait eu la preuve lors des précédents événements dans les Monts Brumeux auxquels les Veilleurs de la Gîl Meduial avaient pris une grande part. De plus, ils ne pouvaient penser que la nouvelle de la corruption des terres du Nord était sans lien avec le débarquement des Nains.


Longeant le port, ils traversèrent la route et établirent un nouveau poste d'observation sur les falaises opposées. Les nombreux arbres présents pouvaient camoufler les vigies. Le point noté, ils continuèrent leur ronde vers le Nord, en direction des ruines elfiques que Laegwing avaient repérées.


Un nouveau choc les saisit. Juste au-dessous d'un bâtiment en ruines, une passe était bloquée par d'épaisses toiles d'araignée luisantes. Visiblement, Saewhend avait déniché une nouvelle Reine pour établir une autre couvée monstrueuse.


Plus au nord, ils purent juger de la terrible réalité de la corruption sinistre du territoire. Les morts s'étaient effectivement relevés et erraient, animés d'une volonté maléfique qui les manipulait. De nouvelles ruines elfiques parurent idéale pour surveiller le terrain. Plus au nord, l'ancienne tour de Défense apparut comme parfaite pour surveiller le fleuve en direction du nord.


Les deux Veilleurs firent demi-tour par le sud. Sur les ordres de Dorongur, ils laissèrent les Nains surveiller les alentours de Gondamon, ne plaçant que deux points de vigie à proximité, et redescendirent donc plus loin, dépassant Kheledûl. Le reste de leur ronde se déroula sans autre mauvaise surprise et ils établirent des postes d'observation sur diverses hauteurs autour de la barricade sud de Rath Teraig et près de la rivière les séparant de Celondim.


Forts de ces informations, ils remirent la carte annotée à Dorongur Glânig ainsi que leur rapport oral de la nouvelle situation. Ils lui exprimèrent leur vive inquiétude de la portée du bras de Saewhend...


Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 7 Mar - 1:18

.

Citation :
Chapitre 16 : Assaut sur Rath Teraig


L'après-midi mourant donna le signal de l'assaut. Sylwëa et Giliond, convoqués aux Thambas Methyr, apprirent la situation et le plan de la bouche de Laegwing. Une fois soigneusement équipés, ils se dirigèrent vers la barricade Est.


Les Nains ayant subi de lourdes attaques récemment ne dépêchèrent aucun guerrier dans l'assaut mais gardèrent leurs sentinelles à la barricade nord. Assurés de cette voie bloquée, les Elfes divisèrent leurs forces en deux pour assaillir les deux camps qui restaient. Ainsi les renforts d'Imladris, moins nombreux mais mieux préparés et plus puissants, s'assignèrent à l'attaque du camp central d'Amon Thanc. Les renforts de Mithlond et les Veilleurs de Gîl Meduial avaient pour tâche de vider la longue passe de Fondcrosse de ses occupants.


Le début de l'assaut se présentait bien et les gobelins tombaient sans pouvoir opposer une défense sérieuse. Mais lorsque les archers tirèrent des traits de feu sur les barricades pour les détruire, il y eut une explosion, car les gobelins avaient placé sous leurs plateformes des barils de poudre dont il ne disposaient pourtant pas de la technologie jusque là... l'explosion souffla quelques guerriers qui souffrirent de blessures modérées.


L'assaut se poursuivit et Sylwëa retourna les barils de poudre contre leurs utilisateurs en les faisant sciemment exploser. Ce manège ne dura pas longtemps, car en haut de la pente, les gobelins mirent eux-mêmes feu à leurs tonneaux à l'approche des Elfes. L'explosion qui en résulta projeta des gerbes d'un liquide brûlant et poisseux qui se révéla être une forme d'acide corrosif. Une poignée d'Elfes furent touchés et hurlèrent sous la douleur de l'acide qui rongeait leur peau.


Désormais d'une grande prudence, la troupe d'Elfes poursuivit son assaut et purgea le premier camp de Fondcrosse, situé dans une petite cuve cernée de falaises. Quelques lanciers gobelins tirèrent des hauteurs mais firent relativement peu de dégâts. Une fois le camp purgé, les Elfes firent demi-tour et entamèrent la longue ascension de la pente.


Quelques gobelins déversèrent le contenu de plusieurs barils d'acide qui dévala la pente, séparant les Elfes sur les deux côtés. La proximité du vide coûta la vie à un combattant, projeté par un ennemi sur les rochers en contrebas, et la troupe connut son premier mort. L'attaque put néanmoins être poursuivie et les gobelins battaient en retraite vers leur camp principal situé dans la grande cuvette à l'extrémité de la passe étroite.


Là-bas, une surprise les attendit. Trois gros trolls à la peau épaisse étaient dressés par des gobelins. Les Elfes durent se séparer en trois groupes et bataillèrent longuement pour venir à bout des créatures coriaces et de la horde de gobelins furieux qui les accompagnait. De temps en temps, un rire sinistre et bien connu retentissait des hauteurs...


Les trolls vaincus, Saewhend en personne s'adressa aux Veilleurs depuis la cachette obscure qu'elle s'était dénichée dans les hauteurs. Comme à son habitude, elle évitait avec soin toute confrontation directe. Elle les félicita avec ironie de leur victoire, s'engorgeant de la responsabilité des blessés Elfes, car c'était elle qui avait enseigné les sombres artifices aux gobelins, tels que la poudre et l'acide. 


Utilisant une autre de ses malices, elle propagea dans la cuvette une fumée noire très épaisse qui empêchait quiconque de voir. Profitant de la diversion, elle s'enfuit sur le dos d'une sombre monture sans que personne ne puisse l'en empêcher...
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Laegwing
Dirigeante militaire
Dirigeante militaire
avatar

Féminin
Emploi/loisirs : Chef militaire
Localisation : Falathlorn
Humeur : Dure et impassible

Messages : 301

MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   Ven 7 Mar - 1:38

.

Citation :
Chapitre 17 : D'amères nouvelles

Rentrés fourbus à Duillond, les Veilleurs rencontrèrent Belthin dans son enclave. Il lui exposèrent toute la situation et les pressentiments qui les assaillaient.

Durant la conversation, le capitaine de Mithlond qui avait mené l'assaut sur Fondcrosse vint les retrouver pour leur faire part de nouvelles fraîches. Les sentinelles placées en Haudh Lin avaient été retrouvée mortes, happées par les défunts qui se relevaient des tertres et des galgals de la région. Deux sentinelles qui veillaient Kheledûl ont rapporté la marche d'un groupe de Poings-Bourrus en direction de Gondamon. D'après les informations des vigies positionnées près du fort Nain, les Poings-Bourrus n'avaient pas attaqué la ville mais la barricade nord avant de faire diversion sur Gondamon, ce qui avait visiblement aidé Saewhend à s'échapper de Rath Teraig, car une cavalière sombre avait été aperçue à galoper vers l'est.

Rentrées à Cerin Aewin, les sages Ilsaiel et Belthin s'entretinrent, sous l'œil inquiet de la servante Brethilen, de graves sujets. Elles en vinrent à une théorie selon laquelle Saewhend pouvait avoir été rongée par les ombres de Nan Dungortheb, la Vallée de l'Épouvantable Mort qui se situait en Beleriand entre le nord de Doriath et l'Ered Gorgoroth. On dit que là-bas la terrible Ungoliant se réfugia et nicha de monstrueuses couvées. Les eaux putrides et les ténèbres pleines de malice de ce lieu avaient un fort pouvoir de corruption, suffisamment puissant pour ronger les esprits mineurs affiliés aux Maiar. Ilsaiel et Belthin se demandèrent si Saewhend n'était pas l'une d'entre eux. Leur seule certitude était que leur ennemie semblait posséder une étrange affinité avec les araignées géantes issues d'Ungoliant. N'avait-elle pas par deux fois engendré un nid de ces horreurs grâce à des Reines couveuses ?

Ilsaiel et Belthin se retirèrent pour méditer. Elles laissaient aux Veilleurs le soin d'occuper le terrain et de combattre. À elles incombaient la tâche longue et difficile de rassembler les fragments de la vie de Saewhend.


Ici s'achèvent l'arc premier et l'occupation de Rath Teraig...
Revenir en haut Aller en bas
http://gil-meduial.roleplaylife.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arc I : Rath Teraig   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arc I : Rath Teraig
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Comment avoir des Medulla de rath ???
» Armure rath or ou ratha argent ?
» Armure rath azurG
» Lueur rath
» Full Rathalos X ou ame Rathalos Z?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Village de Cerin Aewin :: Les Grandes Halles de Gîl Meduial :: Thambas Ithryn (Halle des Érudits) :: Chroniques :: Scénario : une menace nouvelle-
Sauter vers: